Dégooglisons Internet

Avant, Internet c’était plein de gens qui chacun dans leur coin créaient et hébergeaient du contenu. C’était décentralisé. Personne ne contrôlait Internet puisque chacun en était une petite partie. Depuis quelques années, Internet s’est concentré autour d’acteurs majeurs devenus incontournables : Google (qui possède Youtube, Android), Facebook (qui possède WhatsApp), Microsoft (qui possède Skype), etc. Cette centralisation me semble néfaste : on revient à l’architecture du Minitel.

Je l’admets, je suis le premier consommateur des services de Google parce que c’est pratique et bien conçu, et j’accepte de fait que la NSA sache tout de moi. J’accepte docilement que Facebook viole ma vie privée parce que c’est là que la majorité des gens se connectent. J’accepte tacitement de ne plus contrôler ma vie numérique, je le fais en connaissance de cause, tout en sachant que c’est mal et qu’il faut envisager des alternatives : libres, décentralisées, voire open source. A ce sujet, je salue l’initiative de Framasoft : http://degooglisons-internet.org/ bien que leurs solutions proposées me semblent encore trop confidentielles.

En revanche, ce que je n’accepte pas, c’est que ces acteurs centralisés possèdent les contenus que je publie sur leurs plateformes (oui oui « possèdent », relisez bien leurs CGU…) et puisse décider de les censurer à loisir (essayez de poster une photo de « l’Origine du monde » de Courbet…), voire de les supprimer arbitrairement.

Voilà pourquoi j’ai décidé de reprendre le contrôle de mes publications. Dorénavant, je publierai mes status, photos, et autres âneries directement et uniquement sur mon site personnel. Quelques plug-ins bien pensés permettront à ces publications d’être retransmises un peu partout où vous êtes encore majoritairement présents (Facebook, Twitter, etc.).

C’est déjà le cas pour ce texte 🙂

Si vous voulez faire la même chose, je suis disposé à vous montrer comment faire.

Laisser un commentaire