Vidéos

Découvrir la physique avec Star Wars

«Il existe un art, ou plutôt un truc, pour voler : Le truc est d’apprendre à vous jeter par terre, tout en ratant le sol.»  (Douglas Adams)

Dans la série des vulgarisateurs scientifiques, laissez-moi vous présenter Roland Lehoucq : astrophysicien travaillant au CEA sur la topologie cosmique, agrégé de physique, ancien élève de l’École normale supérieure, professeur d’Humanités scientifiques à Sciences Po Paris, et enseignant la relativité restreinte et la physique nucléaire à l’École polytechnique… ouais, le gars pèse un peu !

Roland Lehoucq est passionnant, et surtout connu pour ses vulgarisations ludiques : il aborde des œuvres de fiction avec un regard scientifique et ébauche des théories sur la base de nos connaissances actuelles afin d’envisager des explication à des phénomènes apparemment surréalistes. Il vous expliquera ainsi, équations à l’appui, comment fonctionne la Force, un sabre laser, ou encore quelle taille a l’Etoile Noire ! (si, si, c’est important…)

Son livre Faire des sciences avec Star Wars est entièrement gratuit ! Mais si vous avez un peu moins de temps, ou si vous souhaitez profiter de sa passion communicative, je vous invite à regarder sa conférence donnée au CEA de Saclay en 2004 :

Il a abordé bien d’autres thèmes : vous trouverez aisément d’autres conférences sur Avatar ou Interstellar par exemple.

Après ça, on comprend un peu mieux la physique : « Au lieu d’un grand flou noir », on voit « un grand flou lumineux. »

BOLERO PROJEKT

On est arrivés au point où je n’ai plus les mots pour décrire ce que fait Fabien…

Cette fois-ci, il a réuni plus d’une trentaine de musiciens pour réinterpréter le Boléro de Ravel, venant tout juste d’arriver dans le Domaine Public.

35 musiciens pour le Boléro, ça peut sembler peu comparé à un orchestre symphonique… Sauf que là on se détourne carrément du classique. Fabien y a intégré méticuleusement ses multiples influences musicales, et fait contribuer les musiciens qui y collaient le mieux selon lui.

C’est génial, c’est culte, c’est engagé, c’est ambitieux, c’est beau, c’est plein d’amis, c’est une véritable orgie musicale.

Et vive le Domaine Public !

Des femmes et des hommes

Cette semaine, j’ai eu l’occasion de voir « Des femmes et des hommes », un film de Frédérique Bedos qui nous présente factuellement les discriminations dont sont encore (de plus en plus…) largement victimes les femmes dans le monde, et nous propose d’envisager l’égalité comme une voie de progrès économique et social.

Des témoignages engagés, des faits révoltants, et des chiffres encore et toujours hallucinants, que chacun doit connaitre, et garder en tête, toujours. Car rien n’est acquis.
On a tendance à penser qu’on vient de loin mais que tout évolue dans le bon sens depuis un siècle, mais en réalité non… car le 21ème siècle présente une dangereuse régression des droits des femmes partout dans le monde.

Disponible sur Vimeo :

Avec le soutien de ONUFEMMES, l’entité des Nations unies dédiée à l’autonomisation des femmes.

François Rollin : « ça a quelque chose à voir avec l’Islam »

François Rollin (que j’adore) à propos des meurtres de Charlie Hebdo :

« En parler, mais pour dire quoi ? Pour répondre à deux affirmations que je ne digère pas bien. La première c’est celle qui dit que ces meurtres n’ont rien à voir avec l’Islam. Ben si, ils ont à voir… Ils ont plus à voir avec l’Islam qu’avec n’importe quoi d’autre puisque ceux qui les ont commis se réclamaient de l’Islam – à tort certainement, mais ils s’en réclamaient – et puisque de nombreux leaders islamistes à l’étranger se sont publiquement félicités d’un châtiment bien mérité. Donc soyons précis : ça a quelque chose à voir avec l’Islam. Attention, je ne suis pas débile, l’idée ne me vient même pas d’en tenir pour responsable si peu que ce soit l’écrasante majorité des musulmans de France, mais je trouve logique d’être plus attentif à leurs réactions et à leurs commentaires qu’à ceux de l’amicale des pêcheurs de carpes de Haute-Garonne. »

Le billet d’humeur complet de François Rollin (20 Janvier 2015) :