Dégustations 2016

image

Allez, on reprend les compte-rendus de dégustations pour 2016.

  1. Canto Perlic « petit prestige » 2010 (Gaillac) : La seconde cuvée du « Prestige » découvert l’année dernière (comme quoi j’en découvre encore…) et que je classe parmi les très bons.Cépages: Syrah, Braucol.
    http://www.cantoperlic.com/
  2. Cuvée du Papy 2007 (Saint Joseph, par Stéphane Montez) : un Saint-Joseph élégant : arômes de violette an nez, beaucoup de rondeur et de finesse en bouche. A boire pas trop frais afin qu’il s’exprime correctement.Cépages: 100% Syrah
    http://www.montez.fr/fr/CuveeduPapy.htm
  3. Chateau Gléon – ad Clivum 2011 (Corbières). J’aime bien le Corbières : méconnu ou souvent conspué – à juste titre – mais comme partout il y a des producteurs qui décident de limiter le rendement et de faire parler la terre. Celui-ci en fait partie et nous offre un rouge au nez puissant sur les fruits noirs. La bouche est généreuse : beaucoup d’intensité, équilibré avec une pointe de minéralité.Cépages: Syrah (60% ) , Grenache Mourvèdre (10% ) et Carignan ( 30% )
  4. La Caille 2008 (Condrieu – Domaine Pichat). Bon là on rentre dans l’affect… le Condrieu et moi c’est une grande histoire d’amour. Je n’ai pas été déçu : d’incroyables arômes de miel, équilibré par une belle minéralité. Pas trop opulent et donc très facile à boire.Cépages : 100% Viognier
    http://www.domainepichat.com/DomainePICHAT/Les_Cuvees.html

Le marketing avec les doigts

« 65% des employés sont convaincus par la nécessité d’une transformation digitale de leur entreprise »
« comment le digital va révolutionner la banque »
« les défis de la transformation digitale »

Et sinon, 100% des dictionnaires affirment que « digital » c’est pour les doigts et non pour le « numérique »…

Ou comment un faux-ami se transforme en abus de language par le biais des « gens du Marketing », qui n’y comprennent rien (pléonasme ?)

Souvenez-vous :