Onkalo : l’ultime héritage de notre civilisation

Onkalo est un tombeau, et ce sera probablement l’ultime héritage que notre civilisation laissera derrière elle. Et tout comme les Égyptiens le firent avec leurs pyramides, nous mettons tout en oeuvre pour que personne n’ose, ne tente, ne parvienne à  exhumer ce que nous allons y cacher… pendant 100 000 ans !

Onkalo (« cave » en finnois) est un site finlandais d’enfouissement des déchets nucléaires. Des travaux gigantesques : 5 kilomètres de galeries plongeant 500 mètres sous terre ! Commencé en 2004, il sera rebouché et scellé en 2120, lorsque tout le combustible aura été entreposé.

En 2010 est sorti le film documentaire Into Eternity, réalisé par le danois Michael Madsen. Il pose les questions de l’élimination des déchets radioactifs sous l’angle de la temporalité, impliquant une responsabilité millénaire.

Sur la forme j’ai trouvé ça plutôt pénible : une réalisation amateur, des plans trop longs et trop lents. Mais sur le fond c’est incroyable! Ce projet est hallucinant, tant par sa démesure que pour ce qu’il représente. Les questions qu’il pose et les projections sur le futur qu’il impose sont vertigineuses et relèvent autant de la science que de la philosophie.

Merci à Renart pour m’avoir fait découvrir ce film.

NB : La France possède un projet similaire : Cigéo

Et finalement, je ne peux m’empêcher de faire le lien avec 4 œuvres majeures :

  1. La nuit des temps, de Barjavel, que je ne veux pas spolier pour ceux qui ne l’ont pas lu.
  2. le jeu de rôle Bloodlust avec la Cité naine « Thurstone » construite dans les souterrains menant à Pôle :
    http://www.leludiste.fr/bloodlust/press/classic/2012/07/04/thurstone-la-gare-du-nord/
    La ressemblance est troublante ! D’autant qu’un matériau « radioactif » est aussi présent dans cette histoire !
  3. Le Seigneur des anneaux et les mines de la Moria, où les nains ont creusé trop profond « The Dwarves delved too greedily and too deep, and woke the nameless fear« . On se projette là plutôt du coté de ceux qui ont creusé ensuite… sans savoir…
    http://xkcd.com/760/
  4. Et puis Akira, avec ce secret enfoui et protégé, que personne ne doit réveiller pour la sécurité de tous. Akira est d’ailleurs une allégorie pleinement assumée de la bombe atomique.

 

Paroles de Fromagers

Hier j’étais invité à une dégustation et formation en caséologie… comprenez « fromages » chez Paroles de Fromagers.

Cela se passe dans le magnifique quartier du Marché des Enfants Rouges, dans l’arrière boutique de la fromagerie Jouannault, et la séance menée par Pierre Brisson, un véritable passionné qui nous a fait découvrir sa cave d’affinage, les différentes variétés de fromages et les méthodes pour les obtenir. Nous avons ensuite dégusté une série d’entre eux, accompagnés de deux vins aux accords soignés.

Une très belle expérience !4212016181344

Dégustations 2016

image

Allez, on reprend les compte-rendus de dégustations pour 2016.

  1. Canto Perlic « petit prestige » 2010 (Gaillac) : La seconde cuvée du « Prestige » découvert l’année dernière (comme quoi j’en découvre encore…) et que je classe parmi les très bons.Cépages: Syrah, Braucol.
    http://www.cantoperlic.com/
  2. Cuvée du Papy 2007 (Saint Joseph, par Stéphane Montez) : un Saint-Joseph élégant : arômes de violette an nez, beaucoup de rondeur et de finesse en bouche. A boire pas trop frais afin qu’il s’exprime correctement.Cépages: 100% Syrah
    http://www.montez.fr/fr/CuveeduPapy.htm
  3. Chateau Gléon – ad Clivum 2011 (Corbières). J’aime bien le Corbières : méconnu ou souvent conspué – à juste titre – mais comme partout il y a des producteurs qui décident de limiter le rendement et de faire parler la terre. Celui-ci en fait partie et nous offre un rouge au nez puissant sur les fruits noirs. La bouche est généreuse : beaucoup d’intensité, équilibré avec une pointe de minéralité.Cépages: Syrah (60% ) , Grenache Mourvèdre (10% ) et Carignan ( 30% )
  4. La Caille 2008 (Condrieu – Domaine Pichat). Bon là on rentre dans l’affect… le Condrieu et moi c’est une grande histoire d’amour. Je n’ai pas été déçu : d’incroyables arômes de miel, équilibré par une belle minéralité. Pas trop opulent et donc très facile à boire.Cépages : 100% Viognier
    http://www.domainepichat.com/DomainePICHAT/Les_Cuvees.html

Le marketing avec les doigts

« 65% des employés sont convaincus par la nécessité d’une transformation digitale de leur entreprise »
« comment le digital va révolutionner la banque »
« les défis de la transformation digitale »

Et sinon, 100% des dictionnaires affirment que « digital » c’est pour les doigts et non pour le « numérique »…

Ou comment un faux-ami se transforme en abus de language par le biais des « gens du Marketing », qui n’y comprennent rien (pléonasme ?)

Souvenez-vous :

Une grande majorité de Français ne se réclament d’aucune religion

Les religieux c’est comme les syndicats finalement : une poignée de d’individus dogmatiques qui imposent leurs certitudes à une majorité qui ne demande rien,  si ce n’est vivre peinard…

http://mobile.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2015/05/07/une-grande-majorite-de-francais-ne-se-reclament-d-aucune-religion_4629612_4355770.html?xtref=acc_dir

La banque postale… retour vers le passé !

Dans un cadre associatif, j’ai du ouvrir un compte à la banque postale…
Outre les frais bancaires mirobolants pour un service minimum (juste un compte et un chéquier), je découvre de jour en jour à quel point ils sont à la pointe de la technologie… médiévale !
Dernier exemple en date : J’ai voulu ajouter un un compte bénéficiaire sur leur site web, pour faire le virement. Leur procédure est claire :

« Pour ajouter un compte bénéficiaire à votre contrat (…) cliquer sur le lien ci-dessous pour éditer et imprimer le formulaire à compléter et à envoyer à votre Centre Financier »

Imprimer un PDF, remplir l’IBAN à la main, et leur renvoyer par courrier ??!! Elle est où la caméra cachée ?

Il y a deux sortes de gens…

Il y a deux sortes de gens : ceux qui comprennent la notion de récursivité et ceux qui ne comprennent pas qu’il y a deux sortes de gens : ceux qui comprennent la notion de récursivité et ceux qui ne comprennent pas qu’il y a deux sortes de gens : ceux qui comprennent la notion de récursivité et ceux qui ne comprennent pas qu’il y a deux sortes de gens…